Home

donna-patrick-web-photo

par/by Donna Patrick, Carleton University

(English version follows)

C’est avec plaisir que je souhaite la bienvenue aux anciens et aux nouveaux membres de la CASCA ainsi qu’au comité de direction pour 2016-2017. Regroupant des membres talentueux et incroyablement dévoués, le comité de direction est composé de Martha Radice (présidente désignée), de Michel Bouchard (président sortant), de Clint Westman (trésorier), de Pauline Aucoin (secrétaire), d’Éric Gagnon Poulin (membre actif francophone), d’Eric Henry (membre actif anglophone), de Nathalie Boucher (responsable des communications) et de Karli Whitmore (administratrice). Depuis le relativement récent début de notre collaboration, nous avons déjà dû relever des défis de taille et pu saisir des occasions extraordinaires qui se sont présentées à nous cette année, ce dont je vous parle brièvement ci-dessous.

Sans contredit, l’un des moments forts de l’année jusqu’à présent a été la libération de notre collègue anthropologue Homa Hoodfar, qui était détenue à la prison Evin en Iran, et son récent retour à Montréal. J’aimerais souligner avec fierté que la CASCA, aux côtés de plusieurs autres universitaires et organisations internationales, s’est mobilisée en solidarité avec la famille et le groupe de soutien envers Homa basé à Montréal, qui ont lutté sans relâche pour qu’elle soit libérée. J’aimerais remercier spécialement notre responsable des communications, Nathalie Boucher, et notre administratrice, Karli Whitmore, qui se sont assurées de diffuser largement l’information concernant les pétitions et les lettres à envoyer aux représentants du gouvernement. Un immense merci aussi à tous nos membres qui ont écrit des lettres et signé des pétitions en faveur de cette cause. Cette incroyable mobilisation internationale et action collective s’est conclue très positivement pour Homa, même si notre enthousiasme se refroidit quelque peu lorsque nous pensons aux autres personnes possédant une double nationalité qui sont toujours détenues injustement en Iran.

L’un des autres moments forts de l’année a été le début de notre collaboration avec les anthropologues de l’Université d’Ottawa et l’Union internationale des sciences anthropologiques et ethnologiques (UISAE) en vue d’organiser pour une première fois le colloque conjoint international qui réunira la CASCA et l’UISAE et aura pour thème « Mouvement ». Comme le fait remarquer Scott Simon dans ce numéro, le colloque exige la modification de certaines pratiques usuelles de la CASCA. De par la nature internationale du colloque, les dates limites seront « fermes » et auront lieu plus tôt qu’à l’habitude, en partie pour accommoder les quelque 800 délégués attendus, mais aussi pour assurer que les participants du Sud global et des pays pour lesquels un visa sera nécessaire auront suffisamment de temps pour prendre les arrangements nécessaires pour voyager à Ottawa. Soumettre une proposition de panel pour l’instant ne requiert que peu de temps et d’efforts : il suffit de proposer le titre et le résumé du panel et de trouver un coorganisateur. N’oubliez pas de soumettre votre proposition de panel au plus tard le 26 octobre. Quant à l’appel à communications, il prendra fin le 19 décembre.

La liste des panels qui auront été retenus sera affichée sur le site Web du colloque. Ensuite, ceux qui désirent proposer une communication pourront choisir le panel au sein duquel ils voudront la présenter. Les coorganisateurs de panels devront sélectionner les panélistes pour leur panel, en gardant en tête que le comité scientifique pourrait ajouter certaines communications à leur panel. Pour de plus amples renseignements, consulter notre site (http://www.cas-sca.ca/fr/) et le site de l’événement (http://nomadit.co.uk/cascaiuaes2017/fr/index).

Le troisième fait d’importance de cette année concerne certains changements qui auront lieu bientôt au sujet d’Anthropologica, la revue de l’association. J’aimerais souhaiter la bienvenue à la nouvelle rédactrice des comptes rendus de livre en français, Karine Gagné, postdoctorante à l’Université Yale, qui prendra place cet automne pour un mandat de trois ans, en remplacement de Karine Vanthuyne. J’aimerais remercier Karine Vanthuyne ainsi que les rédacteurs en poste, Jasmin Habib, Alicia Sliwinski et Margaret MacDonald (rédactrice des comptes rendus de livre en anglais) qui ont redoublé d’efforts en vue de la sortie du prochain numéro et afin de faciliter la transition vers une nouvelle plateforme de soumission d’articles (Scholar One) aux presses de l’Université de Toronto. Nous sommes toujours à la recherche d’un rédacteur francophone qualifié pour remplacer Alicia et nous recevrons avec plaisir tout intérêt à ce sujet.

Enfin, j’aimerais saluer le travail entamé dans le cadre des nombreux projets et comités de la CASCA, y compris le Réseau des femmes, le Réseau de l’anthropologie linguistique, le Réseau de l’anthropologie pratique et appliquée, le Réseau de l’anthropologie de l’environnement, le Réseau de l’anthropologie médicale, le Réseau des anthropologues en situation précaire et le Comité sur l’éthique. Soulignons également les travaux d’Éric Gagnon et de Frédéric Laugrand sur leur projet respectif de vidéo sur les anthropologues au Canada. Nous attendons avec intérêt de voir les fruits de tous ces efforts, dont une partie devrait nous parvenir de façon continue. Tous ces projets sont de grandes initiatives de nos membres anthropologues. Nous remercions sincèrement toutes les personnes qui ont contribué d’une quelconque façon à leur réussite. En outre, j’encourage tous les membres à envisager de proposer des panels au sujet de ces différentes sphères de l’anthropologie pour le colloque CASCA/UISAE 2017. Le colloque représentera une occasion unique de partager nos travaux et de rencontrer des chercheurs de partout dans le monde.

Restez à l’affût pour d’autres renseignements sur le prochain colloque et l’affichage des postes à combler au sein du comité de direction de la CASCA. Ce numéro de Culture a été réalisé grâce aux efforts d’Éric Gagnon, d’Eric Henry et de nombreux collaborateurs. N’hésitez pas à rester branchés sur les nouvelles de l’association. Je nous souhaite une excellente et productive année et j’espère vous compter parmi nous à Ottawa en mai!


It is with great pleasure that I welcome new and returning members of CASCA and the CASCA executive for 2016-2017. Our executive is an incredibly dedicated and talented group, including Martha Radice (President Elect); Michel Bouchard (Past President); Clint Westman (Treasurer); Pauline Aucoin (Secretary); Éric Gagnon Poulin (Francophone Member at Large); Eric Henry (Anglophone Member at Large); Nathalie Boucher (Communications Officer); and Karli Whitmore (Administrative Manager). In our relatively short time working together, we have already seen both difficult challenges and exciting opportunities this year, which I briefly comment on below.

One highlight of the year so far was undoubtedly the release of our anthropology colleague, Dr. Homa Hoodfar from Iran’s Evin Prison and her recent return to Montreal. I note with great pride that CASCA, along with many other academics and international organizations, mobilized to stand in solidarity with Homa’s Montreal-based support group and family members, who had been fighting tirelessly for her release. A special thanks to our Communications Officer, Nathalie Boucher, and our Manager, Karli Whitmore, for making sure that information about letters to government officials and petitions was disseminated. And thanks to all of our members who wrote letters or signed petitions of support. This was a remarkable international and collective effort, which has had a very positive result for Homa, although our enthusiasm is dampened somewhat by the recognition that other dual nationals remain unjustly detained in Iran.

Another highlight of the year has been working with anthropologists at the University of Ottawa and the International Union of Anthropological and Ethnological Sciences (IUAES) on the upcoming (and unprecedented) joint international CASCA/IUAES conference, with the theme Mo(u)vement. As Scott Simon notes in this issue, the conference departs in certain respects from the usual CASCA practices. Given its international nature, the deadlines are earlier than usual and “fixed.” This is in part to accommodate the expected 800 or so delegates, but also to allow participants from the Global South and countries requiring visas to have adequate time to make the necessary arrangements to travel to Ottawa. The time and effort required at this stage to submit a panel proposal is minimal: Come up with a title and an abstract  and find a co-convener for the panel. Submit your panel proposal by October 26th!  Paper submissions have a deadline of December 19th.

Norification of accepted panels will be posted on the conference website, and people submitting papers will then be able to choose which panel they would like to present on. The co-conveners will make final decisions on panel participants, with the understanding that some papers might be added to the panel by the Scientific Committee. For more details, please see our website, http://www.cas-sca.ca,  and the conference website,  http://nomadit.co.uk/ cascaiuaes2017/en/index

The third highlight of the year so far concerns some of the upcoming changes in our association’s journal, Anthropologica. I would like to welcome the new French Book Review Editor, Dr. Karine Gagné, a postdoctoral associate at Yale University, who is taking up the 3-year position this fall, replacing Karine Vanthuyne. I offer my thanks to Karine and to the current editors, Jasmin Habib and Alicia Sliwinski, and Margaret MacDonald (English Book Review Editor) who have been working hard on the next issue and on the transition to a new article submission platform (Scholar One) at U of T press. We are still looking for a qualified French Editor for the journal to replace Alicia, and welcome any expressions of interest.

Lastly, I want to acknowledge the work that has begun on our numerous CASCA committees and projects, including the Women’s Network, the Linguistic Anthropology Network, the Practicing and Applied Anthropologists Network, the Environmental Anthropology Network, the Medical Anthropology Network, Network for Precarious Anthropologists, and the Ethics Committee. Also the work of Éric Gagnon Poulin and Frédéric Laugrand on their respective video projects related to anthropologists in Canada. We look forward to accessing these works, parts of which will be available on an ongoing basis. These are all important initiatives by our fellow Canadian anthropologists and we express our sincere appreciation to all those who have contributed to their success. I urge everyone to consider proposing panels for CASCA/IUAES 2017 in all of these areas. It is an excellent opportunity to share research and make contacts from across the globe!

Stay tuned for more information on the upcoming conference and the openings for positions on the CASCA executive. Thanks to Éric Gagnon Poulin and Eric Henry and all of the contributors for putting together this issue of Culture. Keep the lines of communication open and best wishes for a successful and productive year. We look forward to seeing everyone in Ottawa in May!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s